I Maschi Chaussures À Lacets 8450 Ima18 Brun sf40R2MRU

SKU9865924023411936
I Maschi Chaussures À Lacets 8450 Ima18 Brun sf40R2MRU
I

Appel

à contributions

Dossiers en cours

2008/ 2009

Womens Bouman Moyeu De Chaussures De Sport C06 JGSI8G0oK
Lesprit De Mocassin ayObQdBeUd

español français Adidas Srs Srs Adidas 4 Hockeyschoen Senior 4 Hockeyschoen Supérieurs TQuiX
português
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

MesFemmes Mocassin Blanc Pas Cher h4KaLCsuu

07 / 1999

Vivre ensemble est le nouvel enjeu de nos sociétés: elles sont de plus en plus multiculturelles et le deviendront encore davantage. Les relations interculturelles, celles qui nous impliquent en tant que personne face à une autre, sont malheureusement truffées d’embûches. Mais qu’est-ce qui rend difficile, voire dans certains cas impossible, la rencontre entre cet autre et soi? Les stéréotypes et les préjugés comptent parmi les obstacles car ils constituent des filtres entre les individus et bloquent ainsi leurs relations.

Une définition des stéréotypes

Le mot vient de deux termes grecs "stereos": dur, solide et "typos": empreinte, modèle. Au XVIIIe siècle, en typographie, il désignait une impression obtenue avec une plaque d’imprimerie et pouvant être reproduite en grand nombre. Au sens figuré, aujourd’hui, il signifie une expression que l’on répète sans l’avoir soumise à un examen critique. Les stéréotypes schématisent des représentations rudimentaires et simplificatrices relativement figées servant à caractériser un objet ou un groupe. Celles-ci sont collectives, préformées, préconçues, relativement uniformes parmi les membres d’un groupe, exprimant un imaginaire social et utilisées de façon quasi automatique et routinière. Ce sont des habitudes de jugement non confirmées par des preuves, que chaque société fournit à ses membres par le biais de la famille, du milieu social, de l’école, des médias.

Deux principales facettes des stéréotypes

Les stéréotypes traversent sans dommage le temps et les générations. Les représentations résistent et sont peu susceptibles de modifications. La proximité historique n’est pas le seul facteur déterminant. Les clichés de l’esclave africain, du nègre, du sauvage, de l’indigène, du paresseux... véhiculent encore aujourd’hui la même image négative qui pourtant remonte à l’époque coloniale.

Ils sont simplificateurs et globalisants, en ignorant les variations. L’image que l’on se fait aujourd’hui d’une personne passe par celle de sa catégorie: il y a un profil type du professeur, du policier... Ils sont sommaires, caricaturaux et schématiques. Ils procèdent d’une standardisation de la différence. õ chaque catégorie est associée une série limitée d’attributs, spécifiques, censés renvoyer à une sorte d’essence, une nature intrinsèque, des dispositions. Les stéréotypes donnent fréquemment une image erronée, non fondée et injuste d’autrui.

Stéréotypes et préjugés: ils se distinguent et se recoupent

Tous deux sont les manifestations d’une mentalité collective qui l’emportent sur les analyses. Ils partagent le caractère d’évaluation d’autrui. Le préjugé est un jugement (positif ou négatif)qui précède l’expérience, un prêt-à-penser consacré, dogmatique, qui acquiert une sorte d’évidence tenant lieu de toute délibération. On peut dire du préjugé qu’il est une position, une attitude, une tendance globale, pour ou contre, favorable ou défavorable vis-à-vis d’une catégorie de personnes et partant envers un individu sur la base de son appartenance réelle ou supposée à ce groupe. Il s’y attache une composante affective. Certes entre eux, il y a une connexion car les stéréotypes peuvent exprimer les préjugés, les rationaliser, les justifier. Il arrive aussi que les stéréotypes engendrent les préjugés, entrent dans la constitution d’une attitude d’exclusion ou d’acceptation de l’autre. Les préjugés sont généralement fondés sur des stéréotypes mais tout stéréotype n’est pas nécessairement un préjugé.

Les stéréotypes naissent de la confrontation de deux groupes et d’elle seule, en dehors des différences culturelles et économiques. Cependant d’autres expériences ont révélé que le conflit ou la compétition n’est pas toujours la condition nécessaire aux attitudes discriminatoires. Ces dernières auraient pour origine une attitude sociale générale tendant à favoriser l’in-group par rapport à l’out-group.

La double fonction des stéréotypes:

Les stéréotypes ont une double fonction identitaire et cognitive. Ils concourent à la production de frontières entre ce qui est "nous" et ce qui est "hors nous". La définition de soi est fondée sur la construction d’une différence. Attribuer à autrui un modèle de conduite divergent, voire contraire à celui qu’on partage, permet de se définir en référence à lui: être, c’est être autre. La dévalorisation de l’autre est presque toujours corrélative de la valorisation de son propre groupe.

Stéréotypes et préjugés s’inscrivent dans une tendance spontanée de l’esprit humain à la schématisation qui constitue une tentative pour maîtriser son environnement. "tre en relation, cohabiter, interagir avec d’autres personnes, à plus forte raison dans un environnement qui nous déroute, réveille pour ne pas dire exacerbe en chacun de nous le besoin d’arriver à évaluer pour pouvoir en quelque sorte maîtriser la situation: c’est la fonction cognitive.

Mais connaître les stéréotypes et les préjugés, est-ce suffisant?

Cependant, au niveau des apprentissages interculturels, connaître les stéréotypes et combattre les préjugés peut se révéler insuffisant pour améliorer la compréhension interculturelle. La relation à l’autre est infiniment complexe et d’autres freins peuvent surgir entre l’autre et soi. Ainsi, lorsque la confrontation à l’autre entre en contradiction totale avec les éléments les plus profonds de notre identité et de nos valeurs, elle risque d’engendrer des réactions de rejet et d’intolérance. C’est parfois le cas, par exemple, pour les tziganes en Allemagne ou les Roumains en France qui, pratiquant la mendicité, sont très mal admis dans ces deux pays qui jugent ce comportement comme choquant et immoral. L’altérité heurte ici les valeurs les plus profondes, constitutives de l’identité propre et profondément intégrées au mode de la pensée occidentale. Il y aurait donc comme un "seuil de tolérance" au-delà duquel la différence devient difficile à supporter. Quoique cette notion de "seuil de tolérance" soit parfois critiquée par certains militants qui craignent qu’elle ne favorise des thèses racistes, l’expérience du voisinage et des difficultés qu’il entraîne en est une illustration.

Mots-clés

Sous cette appellation qui peut sembler obscure, c’est du cœur de notre foi dont il est question.

La question que cache ce titre considère le Salut et engendre une question: comment l’homme pécheur peut-il être sauvépar Dieu ? Pour le dire autrement, la question de la justification abordée considère ce qui permet à l’homme d’être heureux libre et joyeux, malgré ses limites et ses échecs. Cette question est particulièrement actuel, à l’heure où certains tendent toujours à évaluer les hommes par le prisme de leur seul rendement et où, jusque dans nos Eglises on s’intéresse plus aux justes et aux engagés qu’auxpetits et aux faibles dans la foi.

Voir aussi sur croire.com

Cette question fut douloureuse dans l'histoire de l'Eglise car son interprétation fut l'une des causes de la division des chrétiens. Mais le 31 octobre 1999, le cardinal Edward Cassidy et l’évêque Christian Krause, président de la Fédération luthérienne mondiale ont signé à Augsbourg, au nom de leurs Eglises respectives, la Déclaration commune sur la doctrine de la justification. La question de la justification - rappellent Marc Liénard et Mgr Joseph Doré dans l’introduction à cette déclaration (Cerf-Bayard-Fleurus-Mame- Labor et Fides, 1999.) – fut à l’origine des divisions du XVIe entre catholiques et protestants. Le message de la justification par la foi seule était, selon Luther, au cœur du message biblique. Il proclamait qu’en Jésus Christ, par la grâce seule, Dieu accueille l’homme pécheur sans condition et le considère comme juste. Du côté catholique, on estimait que le renouvellement effectif de l’homme par l’effet de la grâce associée à sa participation, était ainsi sacrifié, et que l’homme était réduit à la passivité. Ce fut dès lors le temps des condamnations réciproques qui ont divisées l’Eglise.

Or voici ce qu’au terme d’un long travail œcuménique nous lisons dans le communiqué commun: «L’enseignement des Eglises luthériennes présenté dans cette déclaration n’est pas concerné par les condamnations du Concile de Trente. Les condamnations des confessions de foi luthériennes ne concernent pas l’enseignement de l’Eglise catholique présente dans cette déclaration». Ce texte diplomatique dit en substance que certes les condamnations du passé ont existées et qu’elles ne sont pas supprimées; mais on s’empresse d’ajouter qu’elles ne concernent plus l’enseignement actuel du partenaire. La déclaration dit en substance que catholiques et luthériens sont aujourd’hui en état de proclamer ensemble la même «Bonne Nouvelle de l’Evangile», celle qui annonce que l’homme est reçu gratuitement dans la communion avec Dieu, indépendamment de ses œuvres, et qu’il est libéré pour agir dans le monde.

P. Sébastine Antoni, assomptionniste, pour croire.com
article suivant
Une courte définition du Salut

Réagissez à ce thème

Vos réactions à cet article

Il y a 0 commentaires
Et aussi sur le thème
Salut
> Voir tous les articles

Formation spiritualité

Paroisses

Cahiers Croire

17e dimanche du temps ordinaire

Appel

à contributions

Dossiers en cours

2008/ 2009

Peuples indigènes Atteindre la durabilité par les filières : de la production à la consommation

español français english português
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Lashed Double Boa 2018 Gray Gr Fouetté À Double Boa 2018 Gr De Gris 65 Us Soft Boots 65 Nous Bottes Souples gjPN9

04 / 2007

Depuis quelques années, les énergies renouvelables, dont le contre-choc pétrolier de 1986 avait fortement ralenti le développement, connaissent un très fort regain d’intérêt. La récente flambée des cours du pétrole et du gaz et la préoccupation grandissante de la communauté internationale vis-à-vis du réchauffement climatique en sont les premières causes. S’y ajoutent les premiers et indéniables succès industriels remportés par des filières considérées jusqu’à récemment comme marginales, en particulier l’éolien, dont la croissance aussi bien dans certains pays industrialisés que dans des pays émergents au cours des cinq dernières années est tout à fait remarquable.

Après une longue période de pénitence, les énergies renouvelables retrouvent une légitimité qui conduit parfois les plus optimistes à compter sur un développement explosif de leurs diverses applications pour résoudre à moyen terme (une vingtaine d’années) les problèmes d’approvisionnement énergétique de l’humanité sans contribuer aux émissions de gaz à effet de serre.

Pour y voir plus clair, il nous paraît utile de dégager, pour le siècle qui vient, quelques éléments de contexte général de ce développement encore largement potentiel.

Enjeux et contraintes du long terme

En ce qui concerne son système énergétique, l’humanité est en effet confrontée à quatre défis principaux:

La nécessité d’apporter des services énergétiques suffisants et adaptés pour assurer le développement des 8 ou 9 milliards d’habitants attendus sur la planète vers 2050 (6,4 aujourd’hui, dont 4 dans les pays en cours de développement).

La nécessité de revenir dès 2050 à des émissions de CO 2 compatibles avec une augmentation déjà très significative mais probablement encore contrôlable des risques de réchauffement (environ 2 degrés à la fin du siècle), soit des émissions de l’ordre de 12 milliards de tonnes de CO 2 en 2050 (ou 3,3 milliards de tonnes de carbone).

La nécessité de développer activement des solutions de rechange pour survivre à l’épuisement – assuré – des ressources fossiles avant ou vers la fin du siècle pour le pétrole et le gaz, une centaine d’années plus tard au maximum pour le charbon, vers la fin du siècle pour l’uranium, et à plus long terme en cas d’utilisation massive éventuelle (mais sans danger?) du plutonium.

Ce lien ou bouton renvoie vers une autre page
0 résultat(s) trouvé(s). Utilisez les flèches verticales pour les parcourir.
Essayez l'EXTRA 1 mois gratuit Ce lien ou bouton renvoie vers une autre page
Liste des catégories en référence. Ce groupe de liens ou de boutons renvoie vers une autre page

Arthur et les Minimoys, c’est l’histoire d’un petit garçon solitaire et rêveur qui, grâce à son imagination et son grand cœur, va apprendre à devenir… le plus grand des Minimoys!

Kayenta Ws Femmes Sport amp; Extérieur Sandalen Teva b9A03kyR
Saison 1 | Le fanfaron, l'orgueilleuse et l'apprenti
23 min | G
Liste des saisons
Regarder la vidéo
Regarder la vidéo Ouvre un nouvelle fenêtre modale
01. Le fanfaron, l'orgueilleuse et l'apprenti
23 min | G

Le fanfaron, l'orgueilleuse et l'apprenti.

Regarder la vidéo Ouvre un nouvelle fenêtre modale
02. Fine équipe
23 min | G

Fine équipe.

Regarder la vidéo Ouvre un nouvelle fenêtre modale
03. Celui au coeur pur
23 min | G

Celui au coeur pur.

Kali Dentelle Multiring Up Sandales Pour Les Femmes / Cérémonie Douverture Blanche ebvuQGXP
04. À tes souhaits Darkos
23 min | G

À tes souhaits Darkos.

Jaune Chaussures Sportful ucCpTWqlhN
05. La bave de Gamoul
23 min | G

La bave de Gamoul.

06. L'offre de Maltazard
23 min | G

L'offre de Maltazard.

©2017 Centre de recherche d’emploi Côte-des-Neiges. Tous droits réservés.